Publications

Texte du pharmacien Thomas Joly-Mischlich, pharmacien en oncologie au CHUS, expliquant l’évolution de la maladie chez Katia et les décisions qu’ils ont eu a prendre

Sa meilleure chance

Lors de la découverte d’un cancer comme celui de Katia, on sait d’avance qu’on a une maladie agressive très atypique. Il faut frapper fort et frapper vite.

Sa meilleure chance :
Une chirurgie pour lui enlever la grande majorité des cellules cancéreuses qu’elle a dans le ventre, suivie d’une combinaison de chimiothérapie intraveineuse et intrapéritonéale pour mettre le cancer K.O.

Quelques mois plus tard, le cancer revient avec deux mauvaises nouvelles.

  • La chirurgie n’est plus une option, car le traitement précédent a mis trop d’adhérences dans son ventre et rouvrir risquerait de disséminer le cancer en lui rendant la vie épouvantable.
  • Une des classes de médicament les plus puissantes contre le cancer de l’ovaire, les platins ne sont plus envisageables… son cancer est jugé réfractaire…

Là, deux pistes de réflexion s’imposent :

  • Ou bien la tumeur est simplement peu sensible à ce type de chimiothérapie ou bien il y a quelque chose chez Katia (génétique).
  • Les tests génétiques connus reviennent négatifs.

Sa meilleure chance :
Une deuxième ligne de chimiothérapie pour aller chercher ces cellules cancéreuses-là.

Mais depuis, aucune rémission pour Katia…

Sa meilleure chance :
Essai clinique de médicaments en investigation au Québec.

Aucune rémission…

À partir de ce moment, on sait malheureusement que la chimiothérapie ne sauvera pas Katia…

Sa meilleure chance :
Acheter du temps avec des chimiothérapies de troisième et quatrième intention le temps que de futures découvertes redonnent un peu d’espoir.

Katia décide de se payer l’Avastin, un médicament prouvé efficace et utilisé en combinaison avec de la chimiothérapie, mais pas encore remboursé au Canada pour les patientes atteintes de cancer de l’ovaire. On devrait diminuer ainsi le temps avant la prochaine progression.

À partir d’ici, on essaie de transformer le cancer en maladie chronique. Le problème, c’est qu’on sait qu’il ne sera pas possible pour Katia de recevoir de la chimiothérapie à vie… sa moelle osseuse finira par s’appauvrir et nos armes ne seront plus utilisables… On ne peut donc pas rester à rien faire…

Puisque la chimiothérapie ne la sauvera pas, il faut se tourner vers une autre sorte de thérapie. Celle qui a connu le plus de succès avec d’autres cancers se trouve à être l’immunothérapie

Sa meilleure chance :
Trouver un protocole de recherche lui donnant accès à l’immunothérapie.

La majorité des approches en immunothérapie utilisent un « vaccin dendritique » fabriqué à partir des cellules cancéreuses de la patiente. Ceci nécessite une quantité considérable de tissu tumoral « frais » et habituellement prélevé lors de la chirurgie. Malheureusement, cette quantité de tissu n’est plus disponible pour Katia, donc cette avenue, quoique intéressante, n’est plus une option. Il reste donc les protocoles avec immunothérapie active aspécifique qui vont bonifier la compétence du système immunitaire de Katia pour lui permettre d’utiliser sa propre machinerie pour détruire les cellules cancéreuses.

Sa meilleure chance :
Trouver un protocole de recherche lui donnant accès à une immunothérapie aspécifique.

De là vient l’équipe du Minnesota qui avait enregistré (donc rendu public) son protocole de recherche. Après discussion avec eux, Katia était éligible, mais n’ayant pas d’assurance, elle allait devoir payer pour tous les frais engendrés pour ce protocole. En fait, elle n’aura pas à payer pour les traitements à l’étude (donc infusion de lymphocytes actifs et utilisation d’interleukine-2), mais bien pour tous les autres frais de prise en charge hospitalière (qui sont indécents pour nous canadiens, qui avons l’assurance-hospitalisation).

Il reste une place dans l’étude et le plus tôt Katia sera traitée, le plus de chance elle a de réussir son immunothérapie. Le problème : la somme astronomique demandée pour débuter les procédures.

Sa meilleure chance :
Trouver un élan de sympathie pour amasser assez d’argent pour lui permettre de tenter ce qui sera à nouveau, sa meilleure chance.

Thomas Joly-Mischlich
Pharmacien en oncologie au CHUS

Pour plus d’information, consultez la brochure du NCCN pour le traitement du cancer des ovaires.

Une lettre explicative de mon médecin démontrant le sérieux de l’Étude pour cette collecte de fonds

pdf-icon16 Lettre Officielle du Dr. Bessette

Articles pertinents

  • Le protocole du Minnesota dont il est question pour le traitement de Katia :

Lymphodepleting Chemotherapy and T-Cell Suppression Followed By Allogeneic Natural Killer Cells and IL-2 in Patients With Recurrent Ovarian, Fallopian Tube, Primary Peritoneal Cancer and Advanced Metastatic Breast Cancer (MT2009-30)

  • Un article de revue qui positionne le traitement actuel de Katia comme étant déjà à la fine pointe des connaissances :

Gynecol Oncol. 2013 Dec 3. pii: S0090-8258(13)01356-5. doi: 10.1016/j.ygyno.2013.11.029. [Epub ahead of print]
Incorporation of anti-angiogenesis therapy in the management of advanced ovarian carcinoma-Mechanistics, review of phase III randomized clinical trials, and regulatory implications.

Eskander RN, Tewari KS.

  • Un article qui discute de la stratégie de l’immunothérapie en ovaire récidivant. La conclusion est qu’on n’a peut-être pas encore testé les bonnes patientes et que si la démonstration théorique a été faite, les données cliniques se font attendre :

Expert Opin Biol Ther. 2014 Jan;14(1):103-14. doi: 10.1517/14712598.2014.859671.
Immunotherapy for recurrent ovarian cancer: a further piece of the puzzle or a striking strategy?

Bronte G, Cicero G, Sortino G, Pernice G, Catarella MT, D’Alia P, Cusenza S, Lo Dico S, Bronte E, Sprini D, Midiri M, Firenze A, Fiorentino E, Bazan V, Rolfo C, Russo A.

  • Un autre article qui fait une revue de l’état des connaissances sur les différentes immunothérapies présentement étudiées. La conclusion demeure que les patientes inclues dans ces études sont souvent prises trop tard dans leur maladie :

Hum Vaccin Immunother. 2012 September 1; 8(9): 1179–1191.
doi: 10.4161/hv.20738
PMCID: PMC3579897
Immunotherapy in ovarian cancer

Gina M. Mantia-Smaldone, Bradley Corr, and Christina S. Chu*

115 réflexions sur “Publications

  1. Katia,
    Je ne te connais pas et je viens de découvrir ton histoire par le biais des infos sur le web. Je suis sans voix après avoir parcouru ce site, lu et relu son contenu…. Je n’imagine pas ton parcours depuis la découverte de ta maladie, ni le courage qu’il t’a fallu jusqu’ici et celui qu’il te faudra pour la suite de ton traitement aux États-Unis, mais je te souhaite bonne chance pour la suite ! Accroche-toi car la vie en vaut la peine ! Ma femme avait développé elle-aussi un cancer à 29 ans, les médecins lui disaient de dire au revoir à toute sa famille avant l’opération de la dernière chance (sans savoir si elle allait s’en sortir tellement la maladie était avancée), lui donnant quelques pour-cents de chance de vivre…. Aujourd’hui, elle a 44 ans, en pleine santé et guérie de son mal, tout va bien. Juste pour te montrer que jamais rien n’est perdu et que cela vaut la peine de s’accrocher, alors je te souhaite tout ce dont je peux imaginer pour ton traitement et ta guérison, que tout va bien aller et que tu vas pouvoir reprendre ton travail qui te passionne.
    Je vais penser à toi dès maintenant et suivre tes prochaines étapes, good luck ma fille ! Tout ira bien….

  2. Bravo pour ton courage ma femme se bat depuis 9 ans / donne nouvelle SVP /

  3. bonjour madame katia,
    je voudrais faire un don, déductible d’impôt…je suis retraitée, mais votre courage est inspirant.

  4. Hello Cst. Katia Pitre,
    Your story has touched me deeply.
    With faith, courage and hope, every dream is achievable. You are an inspiration to all Police Officers across the world. Keep fighting Sister !! Your name is engraved in my heart. Keep us posted on how your treatment goes in the USA.
    From a Brother.
    Cst. Mancini
    mancinip88@gmail.com

  5. Chère Katia, je ne vous connais pas mais votre histoire me touche. Retraitée du réseau de la santé, j’ai connu beaucoup de cas et c’est toujours avec tristesse que je constate que notre gouvernement ferme les yeux sur des cas comme le vôtre. Il donne tellement de subventions pour des futilités mais quand il s’agit de sauver une vie, il se défile. J’admire les jeunes étudiants en techniques policières qui vous supportent et à qui j’ai remis un don hier au match des Remparts. À la veille de Noël, j’invite la population à vous faire le plus beau cadeau qui soit, le cadeau de la vie. Bonne chance Katia.

    Claude Côté, Québec

  6. Bonjour Katia
    Prends bien soins de toi….je t’envoie un don et tout comme mes collègues du SPVM, je suis solidaire à ta cause et te souhaite un prompt rétablissement…..
    Ta consoeur de Montréal
    Farah benosman

  7. Bonjour Katia,
    Je n’ai pas la chance de te connaître, ni un de tes proches d’ailleurs, mais ta cause me touche beaucoup. Il m’a fait chaud au coeur de constater la générosité de la population, puisque tu as presque atteint ton objectif. Reste forte, car tu l’es beaucoup, et bonne chance dans ta quête!

  8. Comment être insensible à tous ça…on ne se connait pas, mais nous ( mon conjoint et moi) te supportons en pensées!!! Notre dons est fait!!!! Continue d’être forte xxx

  9. Bonjour Katia, ayant déjà passé par là, je sais comment tu dois te sentir. Essaie de conserver le moral que tu sembles avoir présentement. Tu atteindras surement ton objectif financier, mais celui que je te souhaites le plus de réussir, c’est de gagner ton combat contre cette terrible maladie. Bonne chance et donne de tes nouvelles.

  10. Bonjour Katia,
    Je viens de vous faire un don, bonne chance, mes pensées sont avec toi

  11. Je ne suis pas riche, mais c’est avec plaisir que je vais te faire un petit don, à la hauteur de mes moyens… Et que j’envoie un courriel à tous mes contacts pour qu’ils puissent aussi s’offrir le plus beau des cadeaux de Noël : préserver la Vie,

    Bonne chance dans ton combat ! Juste pour amasser autant de sous, rassambler autant de gens, tu as fait preuve d’un courage et d’une volonté peu communs… À mon avis, le cancer n’a qu’à bien se tenir… Il a trouvé une adversaire bien trop forte pour lui ! ;)

  12. Stéphane & Samia Chevrier

    Bonjour Katia, je vous ai entendu à Paul Arcand ce matin. Je suis l’épouse d’un policier retraité de 30 ans de service à la ville de Laval et mère de trois enfants. Votre blog nous a vraiment touché, je viens de vous faire une donation et j’ai fait circuler votre blog auprès d’amis Policier de Laval et de notre famille en espérant vous aider. Le 24 décembre à la messe de Noël nous aurons une pensée spéciale pour vous. Courage et Félicitation pour votre détermination quel bel exemple.

    Samia Sassine

  13. Jean-François La Forge

    Nous n’avons tout simplement pas les moyens de nous priver d’une jeune policière de cette âge et de cette qualité. 300 quelques milles $ n’est vraiment pas beaucoup et comme bien d’autres j’ai fait ma part, c’était une obligation morale. J’espère que si en bout de course il manque encore un peu d’argent le ministre de la santé utilisera une partie de son budget discrétionnaire pour combler la différence ! Je ne crois pas en dieu mais je crois en la puissance de la compassion et tu es inondée de compassion. Tiens bon pour nous raconter dans quelques années à quel point ce mauvais souvenir est loin. De tout coeur, bonne chance.

  14. Bonjour Katia,
    Ta cause nous touche beaucoup. On a eu la chance de travailler avec ton frère au cours des dernières années et cela fait donc un petit bout qu’on connait ton histoire. On sait à quel point tu fais preuve de courage et de détermination dans cet épreuve et on de tout coeur avec toi. Ça nous fait vraiment plaisir de voir que l’objectif est presque atteint et de pouvoir y faire notre petite part.

  15. Bonjour Katia..!

    Ce qui t’arrive m’atriste profondément de plus que tu a un très bel avenir qui t’attends dans les forces policières. Je suis convaincu qu’avec beaucoup de positif et avec tous ces gens qui t’appuient tu vas guérir. Ça me fais extrèmement plaisir de t’aider financièrement pour que tu puisses subir les traitements dont tu as besoin pour vaincre cette terrible maladie. Je te souhaite bon courrage ainsi qu’un très joyeux temps des fêtes..!!!

    Joyeux Noël & bonne et heureuse année 2014 et que tu puisse retrouver la santé…! ❤❤❤

    Robert Maguire xxxx

  16. Courage belle Katia, je suis avec toi de tout cœur, tu as de durs épreuves à passer, tu vas y arriver, j’ai vu des reportages sur toi et tu es une battante ! Je sais de quoi tu parles. Je viens de faire mon don pour que tu atteignes ton objectif ! bonne chance, bonne guérison, lâche pas je pense à toi xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s